Spread the love

Peu importe à quel point la vie vous a abîmé, que ce soit moralement ou physiquement. Tout dépend du regard que vous portez sur vos blessures. Sachez les reconnaître, les accepter, les aimer, malgré les défauts qu’ils représentent pour vous. C’est grâce à elles que vous êtes entier aujourd’hui. Toute la souffrance que vous portez est la preuve que vous êtes bien vivant et que vous y avez survécu. N’en ayez pas honte : il y a toujours quelqu’un qui pourra vous comprendre et vous acceptez comme la merveille que vous êtes.

Soyez pleinement conscient de votre valeur !

Laissez-moi vous raconter cette histoire qui se passe dans une ville du Nevada…

La parade des chiots

 Un commerce affiche, en devanture, un panneau : « chiots à vendre, par cher ».

Un jour, un petit garçon de dix ans franchit le seuil de la porte.

– Vous avez des chiots à vendre ? demande l’enfant au commerçant.
Bien sûr ! Ils sont à 30 dollars.
Ah… Je n’ai que 5 dollars… je peux les voir au moins, s’il vous plait ?
Bien sûr jeune homme !

Le commerçant siffle, et immédiatement, du chenil, une chienne arrive accompagnée de ses sept petits chiots, tous aussi mignons les uns que les autres. Loin derrière, le dernier arrive à peine à se déplacer.

–  Il est malade le dernier là-bas ? demande l’enfant, inquiet.
– Non pas vraiment… En fait, on lui a découvert une dégénérescence osseuse. Il boitera toujours, le pauvre.
Ouah ! C’est lui que je veux alors ! dit l’enfant tout excité.
Attends, attends, réplique le commerçant. Celui-là, je ne peux pas le vendre, il ne sert à rien. Prends un chiot valide !
Ah non, certainement pas. Je vous donne les 5 dollars, et chaque mois, je vous apporterai mon argent de poche jusqu’à ce que ma dette soit remboursée.
Bon… Si tu veux, mais 5 dollars suffiront. Prends-le !
– 
Hors de question ! Il a autant de valeur que les autres. Vous avez dit 30 dollars, très bien, je vous les donnerai comme promis. C’est important pour moi, Monsieur.

Le petit garçon s’éloigne du comptoir pour aller à la rencontre de ce chiot, hélas, touché par la malchance génétique. Il prend le chiot dans ses bras et l’embrasse avec force et rigueur, les larmes aux yeux.
Le commerçant comprend aussitôt, en voyant la prothèse orthopédique de la jambe gauche de l’enfant. Il boîte lui-aussi de manière conséquente.

Vous savez, Monsieur, dit l’enfant, moi non plus je n’ai pas eu de chance à la naissance. Moi non plus, je ne peux pas courir, ni sauter, ni jouer de façon normale. Ce petit chiot a besoin de quelqu’un qui puisse ressentir ce qu’il ressent au plus profond de lui.
Très bien, mon ami, tu as parfaitement raison. Laisse-moi l’honneur de verser 10 dollars sur ton compte pour la leçon de vie que tu viens de me donner.

 

 

Sources : parabole d'Amérique du Nord, tiré du livre "Contes à gratter pour découvrir la richesse de la vie" de Malek A. Boukerchi

1 commentaire

Estime de soi - Connaissez votre valeur - Be a Butterfly · 01/11/2017 à 18:08

[…] Un autre conte inspirant ?  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

d3f540b7959c84499125909245f35396>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
%d blogueurs aiment cette page :