Spread the love

Douleur = fatalité ?

Est-ce que vous souffrez de douleur, périodique ou chronique ?
Vous en avez marre de vous gavez de médicaments qui ont tous plus d’effets secondaires les uns que les autres ?
Souhaitez-vous des moyens alternatifs pour soulager votre douleur ?
Croyez-moi : je connais !

Il y a beaucoup d’éléments qui rendent difficiles l’élaboration d’une vie différente, plus épanouissante. Pour moi, cet élément principal est la douleur. Elle est chronique, et évidemment, la douleur affecte le moral et l’esprit. C’est bien connu : quand on a mal, on est moins motivé, moins enthousiaste, moins concentré.

 

« S’il y a courage à supporter la douleur, il y a faiblesse à lui rendre les armes, et à se tenir courbé sous son joug. Il vaut mieux l’épancher sur un cœur ami dont la parole sera pour elle un baume tempérant. » Citation de Citation de Louis-Auguste Martin ; Esprit moral du XIXe siècle (1855)

 

Les méthodes de gestions de la douleur sont différentes pour chacun d’entre nous. La première étape consiste à les essayer avant de dire que ça ne fonctionne pas. Gardez à l’esprit que ce qui ne fonctionne pas pour quelqu’un sera très bénéfique pour une autre personne.
Je voulais vous donner quelques idées et conseils pour vous permettre, peut-être, d’atténuer vos douleurs sans que vous ayez à vous gavez de médicament en permanence. Ce sont des pratiques et des méthodes que j’ai testé et que j’utilise depuis de nombreuses années. Elles fonctionnent pour moi, mais elles ne conviendront pas à tout le monde pour des raisons dermatologiques ou simplement pour des questions de goût. En cas de doute, n’hésitez pas à en parler à votre médecin.

La chaleur

Lorsque l’on a froid, notre corps a la tendance à se crisper. Il vaut mieux être trop habillé et trop couvert plutôt qu’avoir froid et augmenter les tensions et les douleurs. Il y a plusieurs méthodes :

– Les vêtements
– Les bouillottes
– Les coussins chauffants
– Un bon bain
– Une cheminée
– Une huile chauffante
– Etc.

La chaleur détend les muscles et donne une sensation de réconfort très agréable.

 

Le bain

Image associée

Le bain est une bonne source de chaleur, mais veillez à ce qu’il ne soit pas trop chaud, vous pourriez faire un malaise et ce n’est pas du tout le but. Le but, c’est de créer un moment de détente. Un bain chaud, de la musique douce, des sels ou une huile de bain…
Il existe des huiles essentielles pour le traitement de la douleur que vous pouvez mélanger à l’eau du bain. Attention, les huiles essentielles sont à manipuler avec précaution ! Renseignez-vous d’abord sur quel type d’huile et quelle quantité ajouter. Certaines huiles ne vont pas du tout sur la peau, et en trop forte quantité, vous pourriez avoir des réactions. Discutez-en avec votre médecin, car tout le monde ne peut pas utiliser les huiles essentielles sans danger.

Pour ma part, je privilégie les huiles de bain toute prête, avec la posologie indiquée. Celle à la Griffe du Diable soulage bien mes articulations, et certaines sont plus ciblées sur la détente et la relaxation.
Pendant votre bain, détendez-vous et évitez de penser au quotidien. Ceux qui sont adeptes de la méditation, ça peut être un bon lieu pour vous évader.

La méditation

Je ne suis qu’une novice en méditation, donc je ne ressens pas encore de bienfaits sur mes douleurs. Au contraire, il m’arrive encore de devoir interrompre mes séances parce qu’elles m’empêchent de me concentrer. Cependant, plus je pratique et moins souvent ça arrive. Vous pouvez vous aider de méditation guidée (il existe plusieurs applications sympathiques sur smartphone) ou simplement vous asseoir en silence et vous concentrer sur votre respiration. Au début, votre esprit partira souvent dans vos pensées, c’est tout à fait normal. Lorsque vous en prenez conscience, sans jugement, refocalisez-vous sur votre respiration. Plus vous pratiquerez la méditation, plus ce sera facile.

Comme je le disais, je ne sens pour l’instant aucune différence sur mes douleurs en général. Cependant, après deux semaines de méditation quotidienne, j’ai déjà pu constater que j’étais plus concentrée et que je dormais mieux et plus facilement, ce qui était deux contraintes que mes douleurs me posaient. La méditation n’a pas agi sur mes douleurs en tant que telles mais sur une partie de leurs conséquences. Et la bonne nouvelle, c’est que vous n’avez pas besoin de vous transformer en moine pendant des heures. J’ai commencé avec deux minutes par jour la première semaine, puis j’ai progressivement augmenté pour arriver entre 5 et 7 minutes.

Le froid

En général, mes douleurs empirent avec le froid sauf dans un cas bien précis : les inflammations. Ce n’est pas quelque chose de très fréquent chez moi, mais quand c’est là, ça irradie et persiste pendant plusieurs jours. En général, la zone inflammée est toujours la même chez moi : il s’agit des épaules et de la nuque. Alors, j’applique une poche de froid sur la zone, ou de la glace que je mets dans un gant de toilette, et je patiente quelques minutes. J’évite de la laisser trop longtemps, ça me donne mal à la tête. Je réitère le processus plusieurs fois dans la journée, pendant un ou 2 jours, et en général, ça suffit à faire disparaître l’inflammation.

La kiné-physio-ostéo

Je réunis ces pratiques en un car mes thérapeutes ont plusieurs casquettes. C’est leur prestation qui améliore le plus ma condition physique. Ils détendent, reboitent ce qui est déboité, renforce, étirent toutes les zones à problèmes.
Malheureusement, l’assurance refuse de me rembourser autant de séances que j’en aurai besoin, mais ces prestations me sont devenues vitales. Il y a deux ans, pendant un mois je n’ai pas pu aller à la physio. A la fin de ce mois, mon état s’était tellement dégradé que je ne pouvais presque plus marcher, et chaque mouvement que je faisais m’était tellement douloureux que je préférais prendre des médicaments très fort qui me shootait et passer mes journées au lit.

Les huiles et les baumes

Il existe de nombreuses crèmes et huiles connues pour leurs propriétés anti-douleurs. Celle qui est, je pense, la plus connue et accessible est l’huile et le baume du tigre. Cette dernière est composée en partie d’huiles essentielles et a une action chauffante sur le corps.
Autre outil pour décontracter les muscles, le baume d’Alfred, de l’enseigne de produits bios Cocooning. Il est très doux et très agréable, tant dans l’odeur que dans l’application. Il a comme avantage d’être bio, moins agressif que le baume du tigre pour la peau, tout en étant relativement efficace.

La dernière crème que j’utilise est créée directement à la pharmacie sur prescription de mon médecin. Il s’agit de la capsaïcine, dont le composé est semblable à celui du piment. D’ailleurs, si vous en avaler ou en mettez en contact avec vos yeux, vous aurez réellement l’impression qu’il s’agit de piment bien fort. Hormis ce risque (qui s’évite en prenant soin de vous laver les mains immédiatement après application de la crème), elle a comme propriété de chauffer et de détendre une zone douloureuse. Il est possible que la composition de la crème soit trop forte et que vous deviez par la suite la diluer avec une huile. Vous pouvez également en parler à votre médecin qui réduira le pourcentage de capsaïcine. Vous pouvez obtenir cette crème sur prescription du médecin et est en générale remboursée par l’Assurance Maladie Suisse.

Le mouvement

Ca peut sembler anodin, mais prendre le temps de s’étirer, même une ou deux minutes chaque jour pour considérablement diminuer les tensions de votre corps. Prendre l’habitude de le faire chaque matin réveillera votre corps en douceur et de manière inoffensive, dénouant ainsi vos muscles et les préparant à attaquer une nouvelle journée. Evidemment, faire du sport, même à faible intensité, aura des effets bénéfiques sur votre corps, mais si ça vous semble être quelque chose de trop compliqué à mettre en place à cause de vos douleurs, ne négligez pas les petits mouvements comme des étirements ou quelques pas supplémentaires à faire dans une journée. Votre corps vous remerciera.

 

Et vous, quelles sont vos techniques pour diminuer vos douleurs ? N’hésitez pas à les partager en commentaires !

Pour en savoir plus sur mon parcours et pour quelle raison je parle de douleur, rendez-vous dans la section vie inspirante, une question de volonté.


1 commentaire

Ostéopathie - une thérapie magique - Be a Butterfly · 20/11/2017 à 08:18

[…] qui m’aide tant à vivre une vie aussi normale que possible et réduit considérablement mes douleurs : […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9768ab4f7cca378b94b2c844f480d1ee22222222222222222222222222222222
%d blogueurs aiment cette page :